nov 19

Google par l’intermédiaire de Matt Cutts vient d’émettre l’hypothèse d’inclure le temps de chargement d’une page web dans ses critères de positionnement. On peut bien entendu débattre de la pertinence d’un tel facteur de ranking. Nous rappellons simplement ici des bonnes pratiques et quelques adresses d’outils utiles pour aider le webmaster à analyser le temps de chargement des pages d’un site Web.


Dans cette interview réalisée dans le cadre du dernier Pubcon, Matt Cutts de Google met l’accent sur le temps de chargement d’une page internet : voir cette video [en].
C’est déjà important aujourd’hui à la fois pour les utilisateurs, pour ceux ne bénéficiant pas d’un très haut débit, et pour l’indexation des pages profondes d’un site volumineux par les moteurs. Mais Google parle ici d’une utilisation potentielle comme critère de positionnement ! On comprend facilement l’intérêt pour le moteur qui investit massivement dans son architecture, mais mis à part une meilleure expérience utilisateur (les temps où l’on parlait du Web as World Wide Wait ne sont pas si anciens), est-ce vraiment un facteur de pertinence des informations ?? Sans plus rentrer dans ce débat, il semble opportun aujourd’hui pour tout webmaster de regarder à nouveau les performance de ses sites.

Rappel de bonnes pratiques

Nous avons déjà vu dans les techniques de base du référencement la nécessité d’utiliser un code propre et épuré. Il s’agit bien évidemment de ne pas mélanger le contenu et sémantique html avec la présentation, d’où l’utilisation du css pour les styles. Il est recommandé d’externaliser les feuilles de style, mais aussi les scripts (e.g. Java Script) et d’optimiser les autres media (photos, media rich content).
On pourra aussi avoir recours à des optimiseurs de html et css, à la compression de fichiers (e.g. gzip compression [en]), ainsi qu’à l’utilisation d’un système de caches (e.g. http caching [en]), sans oublier “closure compiler” [en] pour accélérer le chargement et l’exécution des scripts js.
En ce qui concerne le chargement des images et photos, certains utilisent des techniques plus avancées comme les css sprites (images mosaïques regroupant plusieurs images découpées par l’utilisation de css et permettant un seul téléchargement).
Par ailleurs dans sa rubrique “Let’s make the web faster” sur Google Code, Google divulgue conseils et bonnes pratiques [en] comprenant l’utilisation et optimisation des caches, la diminution du nombre d’aller-retour et requêtes serveur, la réduction de la taille des requêtes et des téléchargements, et l’optimisation au niveau client / browser.

Outils et adresses utiles

En dehors des extensions Firefox utiles aux webmasters et SEO les plus connues, comme par ex. Web Developer on ajoutera Page Speed (Google code) [en], pour download et installation cliquer : ici.
De plus Google met à la disposition des webmasters un ensemble d’informations pour “rendre le web plus rapide” [en], dont les bonnes pratiques citées ci-dessus; ce qui à nouveau ne semble pas tout à fait désintéressé !

Parmi les nombreux outils d’analyse disponibles, on citera Web Site Optimization (très complet) et aussi Site Perf (analyse fichier par fichier), et enfin la recommandation de Matt : Web Page test (belle présentation très parlante, cliquer sur chaque graphe pour une analyse détaillée).


Si vous venez de découvrir ce blog, lire en priorité l’article : Les principes de bases du référencement


 

Paradi-SEO logo

« Cliquer sur ce logo pour s’abonner au flux des nouveaux articles du Blog Paradi’SEO

 


promotion et referencement

Diffuser ce billet :

referencement twitter        referencement facebook       


11 commentaires pour “Temps de chargement d’une page Web : critère Google ?”

  1. Acaiurl commentaire a écrit :

    Comme quoi les standarts du web des annees 90 sont toujours pris en considération, ce qui est une tres bonne chose, surtout quand on surfe en 3G sur iphone par exemple ;)

  2. Propulsrurl commentaire a écrit :

    Suite à l’annonce de Matt Cutts, j’ai décidé de jeter un coup d’oeil aux CSS Sprites pour mon site.

    Je suis ainsi passé de 8 requêtes à 3 (j’aurais pu pousser cela et faire descendre ce chiffre à 1, mais j’aurais alors du sacrifier la taille des fichiers en passant le tout en png32).

    Si vous utilisez les photos sur votre site (et surtout si vous les prenez de IStock ou Flickr), pensez à réduire la qualité à 80% (par exemple). En revisitant qq image sur lesquelles j’ai bossé et que j’ai exporté directement, la taille de certaines a pu être réduite de 60 a 90%

  3. sejour scolaireurl commentaire a écrit :

    Bonjour, article plutot sympa (surtout j ai découvert de nouveaux outils).
    Par contre en quoi le temps de téléchargement serait il une mauvaise chose pour le ranking?
    Si la tendance de google est vraiment orienter vers le confort de l’utilisateur je pense que c’est cohérent.
    Personnellement quand un site est trop long à charger, ça me rapplle le bon vieux temops des modems 56 k et ça me file des boutons, donc je pars
    Moi ça ne me choque pas

  4. charlesurl commentaire a écrit :

    Je souhaitais peut être apporter une précision concernant l’article et surtout la notion de temps de chargement de la page pour le visiteur.
    En réalité on se rend compte qu’il y a de plus en plus de points communs entre SEO et SEM, notamment sur la notion de Score Qualité (Quality Scoring “in english” ;-) ). Google Adwords a intégrer ce facteur de temps de chargement au niveau des campagnes adwords depuis 2008 déja. En revanche il précise clairement que:
    “Nous évaluons votre temps de chargement par rapport à la moyenne enregistrée dans la zone géographique de votre serveur”.
    Donc il ne s’agit pas de mesurer le temps en valeur brute mais bien relativement par rapport à une zone géographique.

    une source pour en savoir un peu plus: http://adwords.google.com/support/aw/bin/answer.py?hl=fr&answer=87144

    En espérant avoir amené une donnée intéressante pour cet article.

  5. sejour scolaire a écrit :

    Effectivement, c’est une nuance qui a son importance et change complètement la donne, même si je conserve mon idée de départ

  6. Pierre a écrit :

    Pour info Google Analytics vient de lancer un traceur plus rapido !

    http://analytics.blogspot.com/2009/12/google-analytics-launches-asynchronous.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+blogspot%2FtRaA+(Google+Analytics+Blog)

  7. institut beauté coraly a écrit :

    Depuis 2 jours dans GGA on peut analyser son temps de chargement et des conseils nous sont donnés parfois. Personnellement je suis plutôt satisfaite de mon résultat

  8. institut beaute a écrit :

    cette prise en compte du temps de chargement prend une autre importance avec l’arrivée de l’outil dans GGA. soit GG en tient compte, soit il veut nous inciter à diminuer le temps de chargement

  9. un_geekurl commentaire a écrit :

    Petit tutoriel d’optimisation ici: http://www.lezard-spock.com/optimiser-le-temps-de-chargement-de-votre-site.html

  10. Filirom1url commentaire a écrit :

    J’ai travaillé la performance de mon site entre autre et ça a payé.

    D’ailleurs, dans mon blog j’explique les quelques principes qui m’ont permis d’être mieux référencés

  11. Nounours a écrit :

    Merci d’avoir attiré mon attention sur ce paramètre que j’avais négligé jusque là!

Laisser un commentaire