juin 03

Google par l’intermédiaire de Matt Cutts vient d’annoncer la fin du “Page Rank sculpting” (*), ce que l’on pourrait traduire par canalisation de Page Rank, c’est à dire une pratique déjà ancienne visant à essayer de maximiser le flux de notoriété d’un site internet vers les pages les plus importantes de ce site.


Certains tests (notamment sur ce blog, voir espace membres) nous avaient alerter sur des changements en cours dans l’algorithme du célèbre moteur de recherche. Il s’agit probablement d’un simple patch, mais il faut dire que Google et les autres moteurs de recherche ont toujours eu une attitude ambiguë par rapport à l’attribut nofollow. Pour ceux qui débutent, je rappelle que l’ajout de cet attribut dans un lien indiquerait au moteur de ne pas suivre ce lien, ou tout du moins de ne pas transmettre de notoriété (ancre et Page Rank) vers la page liée. C’est écrit au conditionnel car tous les moteurs n’interprètent pas cette information supplémentaire de la même manière ! Si la position de Google sur les liens payants et l’utilisation du ‘nofollow” en interne était assez claire jusqu’à maintenant, ce n’est plus le cas ! De plus certains diront que l’utilisation du nofollow s’apparente à une sorte de cloaking (*), c’est à dire un signal différent pour les internautes (pour lesquels le nofollow est transparent) et les moteurs de recherche.
Par ailleurs l’avènement de l’utilisation massive du nofollow par des sites web participatifs comme Wikipedia, ou encore de très importants media sociaux, ont incité les moteurs de recherche à revoir leur position.

Voici un extrait d’articles des blogs seo Search Engine Land et SEOMoz :

http://searchengineland.com/google-loses-backwards-compatibility-on-paid-link-blocking-pagerank-sculpting-20408

info reprise immédiatement par Rand, l’un des premiers adeptes du PR sculpting :

http://www.seomoz.org/blog/google-maybe-changes-how-the-pagerank-algorithm-handles-nofollow

(ndlr : traduction libre !)
[…] Aujourd’hui à SMX, la “sculpture de Page Rank” a été discutée à nouveau, et Matt Cutts (Google) a lancé une véritable bombe en annonçant que Google ne tiendrait plus compte de l’utilisation du nofollow en interne, pour optimiser la notoriété de pages sélectionnées.
De façon simpliste, si vous avez 10 $ de potentiel de Page Rank à répartir vers dix liens, et vous choisissez d’en sélectionner seulement 5 d’entre eux, en ajoutant nofollow sur la moitié de ces liens; les 5 autres ne vont pas obtenir plus de flux ou les 2 $ escomptés chacun. Ils vont toujours obtenir 1 $. C’est juste que les autres 5 $ seront en fait perdus ! […]

A voir aussi des informations / confirmations sur le JavaScript (attention à l’utilisation de la fonction JS ‘OnClick’, ce n’est plus une alternative au nofollow, car Google l’interprète très bien, utiliser robots.txt pour bloquer l’url de redirection (ex appel ext. fonction JS) ou … l’attribut nofollow dans le lien JavaScript pour ceux qui aiment les “vrais faux liens”, ou va-t-on ?!!)

N’ayant pas le temps de traduire l’intégralité de ces articles aujourd’hui, je vous invite à les lire et le cas échéant poser vos questions ici .

 

Paradi-SEO logo

« Cliquer sur ce logo pour s’abonner au flux des nouveaux articles du Blog Paradi’SEO

 


promotion et referencement

Diffuser ce billet :

referencement twitter        referencement facebook       


18 commentaires pour “Referencement : Google revient sur le nofollow !”

  1. Nicolas F.url commentaire a écrit :

    Je trouve que c’est une bonne mesure. On fait un lien ou on en fait pas, le no-follow n’apporte rien au web. Et quand bien même un lien serait payé (en faisant par ex. partie d’une négo en client/forunisseur), cela répond bien à une réalité économique dont les moteurs auraient tort de se priver pour augmenter la pertinence de leurs résultats.

  2. Gwaradennurl commentaire a écrit :

    Enfin une bonne résolution, mais est-elle nouvelle?
    L’arrivée du nofollow n’a pas fait tomber de site et les commentaires dans les blogs en nofollow ont toujours eu un impact, donc c’est à relativiser.

  3. Marie-Hélène a écrit :

    Est-ce que ça veut dire qu’il faut enlever tous les nofollow sur son site ou du moins pour les liens internes ?

  4. DSampaolourl commentaire a écrit :

    Pari pour l’avenir : avec la fin du “PR Sculpting”, on va voir se démocratiser des maxifooters avec des tonnes de liens internes sur les pages “contact” et consorts, pour redistribuer un peu du Juice qui serait perdu par l’utilisation du NoFollow. Encore une fois, on a une stratégie SEO invasive et l’avantage pour l’utilisateur est nul. C’est donc une vraie-fausse solution. D’après SEOmoz, 73% des liens en nofollow seraient des liens internes : c’est donc la mort du nofollow à laquelle on assiste.
    En tout cas je suis bien content de voir que le NoFollow est bien “a pain in the ass” qui pousse Google a réagir, comme souligné il y a quelques semaines dans mon post http://bravenewworld.fr/referencement-seo/dofollow-ou-nofollow-90/ ;)

  5. cyrilleurl commentaire a écrit :

    Info pour les non-anglophiles qui ne veulent pas perdre une demi heure comme je viens de le faire : L’article de seomoz est plus concis et beaucoup plus compréhensible que celui de search engine land…

    Pour le reste, si changement d’algorithme il y a, ça sera intéresant de voir l’évolution du positionnement des sites utilisant le nofollow à outrance :).

  6. Kev a écrit :

    Je pense qu’il faut distinguer plusieurs utilisations du nofollow :

    + tout d’abord en externe : certains tests (et suivis des logs par certains ) indiqueraient que l’ami Google suit certains de ces liens … peut-être à la recherche de liens payants :) … ce qui est bien évidemment tout à fait contraire à la directive instituée par les moteurs eux-mêmes

    + plusieurs utilisations en interne :

    1/ utilisation pour une meilleure efficacité du crawling des bots, par exemple en “facilitant” leur travail et leur indiquant les pages peu intéressantes . Ceci peut (a pu ??) être efficace sur les gros sites dynamiques, par ex. éviter de faire perdre du temps aux bots de crawler des faq, mentions légales, panneaux d’utilisateurs identiques sur tous les forums…et espérer qu’ils passeront ainsi plus de temps sur le vrai contenu ?? Amha ça doit pas peser très lourd, et les bots devraient être suffisamment intelligents pour se débrouiller tout seuls !

    2/ Utilisation contre le contenu dupliqué. La ça se corse, par exemple les nofollow sur les recherches, tags ou même “lire la suite” ou autres liens avec ancres “inutiles ” (ex sur ce blog … ou ce n’est AMHA pas utile pour cette dernière)

    3/ Utilisation du nofollow en interne pour canaliser le PR et booster les liens vers certaines pages … visiblement ça n’est pas (plus ??) pris en considération.

  7. Alain a écrit :

    Le nofollow n’a jamais été très clair à mes yeux, c’est une rustine inventée par les moteurs pour faire face au détournement de leur système de classement…
    Maintenant certaines requêtes devenant de plus en plus compétitives, les petits plus sont parfois utiles …

  8. Oscar a écrit :

    J’ai toujours aussi pensé que le nofollow reflétait tout d’abord un aveu d’échec des moteurs vis à vis du spam.

    @ Marie Hélène : non pas de pb amha de garder le nofollow sur des liens vers des pages sans intérêt. Ceci étant dit pas sûr que cela serve à grand chose. Aussi j’attendrais que + d’infos soient dispos.

    Où il faut faire attention, c’est sur les liens multiples vers un unique contenu à positionner sur certaines ancres et ne pas trop croire à l’histoire de canalisation.(i;e. moins de trous plus de jus pour les autres) Mais bon je pense que Matt Cutts devrait se fendre d’un billet pour éclaircir ses propos.

    @Cyrille , c’est vrai, j’ai simplement traduit les qq lignes avec le gros de l’info. Si SEL est la source (Danny Sullivan est une sacré référence dans le monde du SEO), l’article de SEOMoz est bien fait grâce aux schémas.

    @Kev : C’est vrai, par contre comme toi, j’utiliserais le robots.txt en premier pour les pbs de dupe, surtout aujourd’hui..

  9. fred a écrit :

    En fait ce n’est pas si ancien que ça comme technique le page rank sculpting !

  10. AxeNeturl commentaire a écrit :

    J’adhère à ce qu’écrit Allain au sujet de la rustine.
    Si je détaille l’article, je vois toutefois que le nofollow n’est pas mort, mais le “jus” est juste transmis différemment. Sur trois liens, celui en nofollow sera un “vote” à zero, mais les deux autres ne voteront chacun que pour un point au lieu de 1,5. Le vote à zero du nofollow est donc toujours bien pris en compte.
    Peut être que nombre de blogs (tel que celui-ci :-) ) arrêteront de mettre les liens de commentaires en nofollow, puisque cela ne leur permettra plus de conserver le PR.
    Pour ce qui est de l’utilisation de l’attribut nofollow dans les liens en javascript, je suis d’accord avec toi, on part en effet dans de véritables usines à gaz… jusqu’à l’ajout d’un prochain filtre…
    Au passage, je me permet d’indiquer ici un lien vers un test que nous avons publié en fin de semaine dernière. Il permet de se faire une idée sur la transmission de valeur des liens lorsque l’on bidouille en nofollow :
    http://blog.axe-net.fr/ancre-de-lien-nofollow-dofollow-test-seo/
    Cordialement

  11. Oscar a écrit :

    @Fred : il est vrai que cela est devenu vraiment courant seulement en 2007 suite aux plublications de Rand Fishin, mais certains essayaient déjà de canaliser le PR bien avant le nofollow en utilisant par ex du JS (voir forum webmaster world) et donc n’ont pas attendu bien longtemps dès que les moteurs ont adopté le NF.

    @Sylvain/Axenet : ce blog est utilisé pour divers tests mais les liens des commentaires accessibles par la page de l’article sont bien en dofollow (après un certain temps de latence qui varie suivant mes déplacements et que je tiendrais secret :) ) et qui permet la modération avant l’indexation par GG … ce n’est pas un dev. maison mais un plugin tout fait. J’essaye actuellement spamfree sur un autre blog et ça me semble pas mal aussi, car le but du jeu c’est bien de permettre de vrais liens sans inciter le spam et/ou passer son temps à modérer ses blogs.

  12. Le Yeti a écrit :

    En fait ce qui est plus difficile à comprendre c’est cette “évaporation” de PR. Visiblement Google n’a pas envie de s’étendre sur le sujet, pour ne pas prendre le risque de révéler des infos sur son algo.
    Une explication simpliste (j’essaye d’étayer ça et vous mets 2-3 formules sur le forum) serait que tous les liens d’une page sont pris en considération dans les calculs et flux de PR d’où si potentiel de 10 et 10 liens chaque lien transportera bien 1, mais à la fin pour le calcul du PR résultant d’une page les liens attribués NF ne compteront pas…ça biaise probablement l’homogénéité de l’ensemble mais moins de 1% du total vu les données disponibles et la distinction liens externes/internes ; a suivre

  13. web organqiueurl commentaire a écrit :

    D’accord avec Alain, quand je pense à toutes ces heures passées à appliquer des stratégies de link building sur plusieurs sites. Pourtant, il y avait du bon, mais avant le noffolow tout allait bien et c’était ça en moins à gérer, donc c’est pas plus mal si son application est réduite aux liens externes, car à la base c’était plutôt pour lutter contre le spam non ?

  14. Presse Agrumeurl commentaire a écrit :

    Post intéressant, mais je ne fais pas la même traduction : “Google ne tiendrait plus compte de l’utilisation du nofollow en interne”. Je n’ai vu nulle part qu’il était uniquement question des nofollow interne. Tous les liens avec nofollow semble être pris en compte dans le changement. A la prochaine mise à jour du PR on peut s’attendre à peut-être voir un impact pour les site qui laissent la part belle au nofollow : wikipedia, delicious, certains gros blog US…

    @Le Yeti, l’évaporation du PR se comprend très bien si on part de la formule initiale du Pagerank. J’ai écris un article qui explique entre autre cet effet :
    http://www.presse-agrume.net/changement-nofollow.html

  15. nicourl commentaire a écrit :

    en fait tout cela paraît très logique si on considère le but premier d’un moteur de recherche : faire remonter l’info la plus pertinente à l’utilisateur.
    Il est normal que Google n’en tienne plus compte en interne, à partir du moment où les webmasters l’utilisent pour tricher/sculpter le PR, non ?

  16. Oscar a écrit :

    On parle ici de PR sculpting seulement car je ne peux pas vraiment spéculer sur ce que fait Google des liens NF les plus importants comme sur Wikipedia ou certaines plateformes renommées de media sociaux.

    Pour revenir au PR sculpting et répondre à Nico, je ne pense pas qu’il s’agisse de “triche” comme on pourrait qualifier le cloaking ou d’autres techniques “black hat”, mais simplement d’une technique d’optimisation parmi d’autres. De plus jusqu’au mois dernier Google n’a jamais déconseillé cette technique.

  17. keegurl commentaire a écrit :

    Globalement, je suis assez satisfait de cette nouvelle mesure. Le nofollow est souvent un plaie. Si lien on place, il mérite pas d’être en nofollow. Sinon, on ne le met pas.

    Cependant, comment fait t’on pour les commentaires des blogs, notamment des gros blogs générant des dizaines et des dizaines de commentaires par articles ? Je me pose la question. J’en est d’ailleurs fait un article.

    http://www.keeg.fr/2009/06/16/google-modifie-limpact-des-liens-nofollow-quel-avenir-pour-les-commentaires-des-blogs/

  18. netwebinfo a écrit :

    Il y a quelque gros blog en follow et ça ne leur pose pas trop de problème.

    Les gros blog seront de toute façon s’adapte, en supprimant tout simplement l’attribut ” site web ” dans le champ des commentaires.

    Mais a en croire l’article, c’est plutôt le nofollow uniquement pour les liens interne d’un site d’on on parle, dommage.

    D’autant que tout les nouveaux medias sociaux et autres pack de site ( forums, wordpress,.. ) sont tous nativement avec des liens externe en no follow..

Laisser un commentaire