jan 15

Quel est le véritable impact de la recherche Google sécurisée, et l’apparition du Not Provided à la place des mots clés dans vos statistiques, sur le pilotage et l’optimisation de vos activités Web ?
En observant les premières données Analytics d’un ensemble de sites dont le principal objectif est la monétisation à travers Adsense, je dirais très faible… pour l’instant du moins.

Dans l’impossibilité de communiquer des chiffres précis (because règlement Adsense et surtout beaucoup de ces sites ne m’appartenant pas), je vous livre ici des réflexions et une méthode pour essayer d’y voir plus clair dans ce brouillard Googolesque.



 

L’irruption du NOT PROVIDED

Bad news pour les artistes SEO …
Suite à cette modification importante par Google à l’automne dernier (fin Octobre), la communauté SEO internationale a réagi, comme en témoignent ces articles [en anglais] ici ou ou encore là.
Les recherches cryptées (recherche sécurisée SSL version Google), le cas initialement pour les utilisateurs connectés à leur compte google.com, entravent l’exploitation du referrer (en partie -les infos Adwords n’étant pas restreintes) et notamment l’utilisation du q= mot clé tapé par les internautes effectuant une recherche naturelle. Il serait malvenu, comme le prévoient certaines “mauvaises langues” :) que l’option premium payante de Google Analytics permette de retracer ces mots clés. Ce qui constituerait un réel avantage par rapport aux solutions d’analyse concurrentes comme Omniture, Core Metrics ou AB, mais pourrait aussi constituer un abus de position dominante… Personnellement je crois plus en un avantage décisif pour afficher les pubs les mieux ciblées, en fonction des recherches passées de l’internaute, auxquelles n’auront plus accès les concurrents.
L’exploitation SEO de la mesure d’audience, perd bien évidemment une grande partie de son intérêt, si à la place des mots clés utilisés vous obtenez un joli affreux (not provided) ?! Les données obtenues grâce à l’intégration des webmaster tools étant loin d’être complètes et s’avérant plus utiles pour suivre l’évolution de vos CTRs.
Alors le SEO basé sur l’Analytics est-il “dead” ?

L’impact réel sur vos activités de webmarketing et de SEO

L’excellent et inspirant Avinash Kaushik, gourou et prophète de l’analyse web, nous confie quelques perspectives ici [en].
En adaptant l’esprit de cet article à notre environnement et aux sites pour lesquels nous nous occupons du suivi Analytics et de l’optimisation, je vous livre ci-dessous une démarche possible à suivre et une première idée de l’impact réel pour des sites de contenus monétisés par Google Adsense.

J’utilise un agrégat de données statistiques sur une période de 9 semaines (à comprendre seulement comme première tendance) pour une petite douzaine de sites (en regardant en priorité leur version anglaise lorsque disponible) rapportant à leurs éditeurs quelques centaines de $ de revenus Adsense par mois en moyenne par site, dans des domaines variés mais pas vraiment “geeks”. A titre d’information complémentaire, ces visiteurs cliquent parfois sur les boutons de partage ou “J’aime” de Facebook, plus rarement sur ceux de Twitter et jusqu’à présent ignorent complètement les Google + 1.

Anti-brouillards ?

Tout d’abord comment obtenir quelques “insights” sur ce trafic labellisé maintenant “Not Provided” (à ne pas confondre pour les non initiés à Google Analytics avec “Not Set” pour le trafic non organic, par ex. direct ou provenant de référents)
Une création de profil, deux filtres avancés, et un rapport personnalisé plus tard (1 filtre pour obtenir le referrer complet, 1 filtre pour le ranking du mot clé sur les SERP , on obtient ainsi la position du (not provided) !) et ensuite avec une mise dans le contexte de sites que vous connaissez bien, par exemple en y associant les pages de destination, le nombre de visites, etc, vous allez commencer par deviner quels mots principaux se cachent derrière ces “not provided” pour une partie significative de votre trafic. Bien entendu possible pour un site avec un historique que vous connaissez bien, où vous avez passé de nombreux jours et attendus de nombreux mois pour escalader les SERP; bien plus difficile pour un nouveau site ! Ou alors ce ne sera que des hypothèses qui peuvent s’avérer justes … ou fausses ! Si vous désirez obtenir le paramétrage détaillé de ces filtres et rapports personnalisés GA, contactez moi, payez moi un café une bière :)
Extrait d’un rapport personnalisé Google Analytics
Rapport NP vs Landing pages GA
Historique et contexte bien connus (ici les pages de destination pour un trafic mini.) vont grandement aider à ce jeu de devinettes, mais ce ne seront que des hypothèses !

Bien sûr vous n’obtiendrez pas la dernière requête qui vient de voir le jour pour alimenter votre trafic “longue traîne”. Avec cette petite manip la tête sortira du brouillard … peut être … mais pas la queue ;) . Mais allez vous vraiment analyser, même en les connaissant, les dizaines de milliers de mots et d’expressions variés constituant cette queue de traîne ?

Peanuts … mais pour combien de temps ?

Pour ce genre de sites et de visiteurs les Not Provided représentent moins de 10 % du trafic organique (moyenne du conglomérat) et vous aurez réussi à en identifier une bonne moitié ? (vos commentaires pour vos sites sont les bienvenus)
Maintenant si vous ajoutez dans votre rapport personnalisé les statistiques Adsense en face de ce trafic “Not provided” vous verrez que celui-ci ne génère qu’une somme de revenus vraiment très très (j’insiste !) négligeable par rapport à la contribution de l’ensemble du site. Étonnamment c’est vrai pour tous ces sites observés avec de faibles variations d’un site à l’autre.
D’ici là à dire que les so-called “geeks” qui se connectent à leur compte Google ne cliquent que très rarement sur les publicités… Google, car ils sont (trop ?) familiers avec ces pubs, il n’y a qu’un pas… que je ne franchirais pas !
Mais voilà une tendance “qu’elle est intéressante !”, non ?
Remarque : si vous possédez des sites dédiés pour “geeks” il serait intéressant de communiquer l’ordre de grandeur du % (not provided) et le delta de CTR % Adsense moyen (ordre de grandeur suffisant, par ex. moins 70 %)

Conclusions :

  • En paramétrant Google Analytics, on peut obtenir des indications intéressantes sur les “Not Provided”. La mise en contexte et notamment l’association de la page de destination permet de retrouver la majorité du trafic de tête, pour un site bien connu … mais en aucun cas celui de queue de la longue traîne.
  • Les visiteurs pour ce type de sites “non-geeks” connectés à leur compte Google représentent une faible proportion du trafic global.
  • De plus ce type de visiteurs par définition plus familiers du web, semblent peu enclins à cliquer sur les pubs ! C’est du moins la tendance qui se dégage sur les premières données statistiques, pour ce conglomérat particulier de sites.
  • Si cette tendance initiale est moins alarmante qu’on aurait pu le penser, quelques semaines de données Analytics pour un échantillon très limité de sites, c’est maigre … De plus avec les efforts dispensés par Google pour promouvoir son réseau social et l’application au Google.fr des règles du Google.com, la tendance pourrait s’inverser … ce qui pourrait alors devenir problématique pour les données Analytics. A suivre donc !
  • Blog Paradi-SEO flux RSS
    Pour s’abonner au flux RSS des nouveaux articles de ce blog, cliquer sur le logo ci-contre :


    promotion et referencement

    Diffuser ce billet :

    referencement twitter        referencement facebook       


9 commentaires pour “Recherche sécurisée Google et fin du SEO ?”

  1. MHM a écrit :

    Intéressant ! J’avais vu ça passer en Octobre dernier, mais n’ai toujours pas compris pourquoi Google a entrepris ce changement ? L’argument de protection de notre vie privée me semble un peu léger

  2. Toucouleururl commentaire a écrit :

    @MHM surtout qu’on peut pas dire que ça aille dans le sens de la “simplicité”, un certificat SSL étant par définition plus lourd à faire passer dans les tuyaux.

    Mais je reste convaincu que leur intérêt est à présent de vendre leur Google Analytics en version Premium qui lui permettra la consolidation de ces informations si “gracieusement” redistribuées. Avec les PDMs dont ils disposent, ils auraient tord de se priver !

  3. Kev a écrit :

    La protection de la vie privée c’est du “bullshit”, surtout pour des referrers et des données Analytics qui sont anonymes ! C’est sûrement une histoire de “big bucks” Voir l’article de Seomoz en lien ci-dessus, Adwords aka Google ne veut pas que ses concurrents puissent utiliser les infos de recherche contenues dans ses referrers, pour être le seul à vous présentez des pubs qui vous collent mieux aux basques. Donne pas vraiment envie de se logger à son compte Google tout ça !

  4. Robert@analyse a écrit :

    Salut l’ami et merci pour ton article qui me donne des idées. Je m’en vais de ce pas observer un peu plus en détails ce qui passe exactement ou pas dans ces referrers, dans les différentes situations ! Ciao

  5. Agence Drupal a écrit :

    Vous indiquez que c’est en place uniquement sur Google.com mais je viens de regarder pour un site important uniquement en Français et j’ai déjà pas mal de mots clés NOT PROVIDED et ce depuis plusieurs semaines.

  6. Oscar a écrit :

    Bonjour à tous
    De fait peu de professionnels de l’autre côté de l’Atlantique ne sont convaincus par l’argument de protection de la vie privée de GG, surtout après avoir entendu certaines déclarations de leur ancien PDG Eric Schmidt ! En ce qui concerne GA Premium je ne pense pas, l’abus de position dominante serait trop flagrant (ça peut coûter cher aux US), surtout qu’en face il y aussi de grosses boîtes (Adobe, IBM, etc) qui peuvent se payer de bons avocats.
    Pour Robert c’est de fait intéressant à surveiller de près avec les outils qui vont bien.
    @ Agence D…: si le site bien que 100 % francophone bénéficie d’un bon trafic ça me parait tout à fait normal, d’abord les francophones à l’étranger, les pays francophones en dehors de la métropole, et même en France métro une proportion de visiteurs, bien sûr une minorité dans ce dernier cas, utilisent le GG.com et non le fr . Avec les filtres et rapports personnalisés de GA on peut rapidement s’en rendre compte.

  7. Alain a écrit :

    Re rapport Google Analytics, je ne pensais pas que l’on pourrait obtenir la position des mots clés ‘Not Provided’ alors qu’il n’est pas transmis ou l’information du referrer cryptée ! ? Bien vu sinon !

  8. Oscar a écrit :

    Bonne remarque !
    De fait en observant le lien d’un résultat de recherche Google sécurisée ou pas on peut voir que le cd est toujours transmis dans les deux cas, c’est le contenu du q= qui est effacé. Par ex un lien de recherche SSL donne : …&q=&esrc=s&source=web&cd=7 ……(plus rien dans le q mais toujours 7 dans le cd, ici pour un ranking de 7).
    Le positionnement du Not Provided est un peu anecdotique, mais c’est l’association de plusieurs données (nombre de visites, ranking et surtout adresse de la landing page) qui va permettre de formuler des hypotheses pas trop floues du moins pour les sites avec un bon historique.

  9. Ludo a écrit :

    Nepeut-on rapprocher cette analyse de cet article ? -http://www.webmaster-referencement.fr/consultant-referencement/referenceur-freelance/referencement-et-cavaliers-apocalypse.html

Laisser un commentaire