mar 29

Bien que la qualité des liens prime de plus en plus sur la quantité et que nous nous placions dans le cadre du référencement “naturel”, il est utile de pouvoir générer un nombre minimum de liens externes avec les ancres adéquates, sans attendre uniquement le bon vouloir des internautes, webmasters de surcroît ! En effet un choix judicieux des ancres aura une influence directe et positive sur le positionnement.

De plus l’objectif de tout webmaster désirant améliorer la visibilité d’un site est toujours d’obtenir un maximum de liens ou BLs(*) de qualité (voir aussi le paragraphe qualité et valeur d’un lien de l’article sur : le netlinking et les liens externes).

Les liens naturels :

Un contenu de qualité qui de plus suscitera l’intérêt des visiteurs webmasters pourra générer des liens naturels, mais pas toujours avec les bonnes ancres (ex : ‘visiter ce site’, ‘cliquer ici’, voire le ndd (*) dans le meilleur des cas) . Ce n’est donc pas une mauvaise idée de rendre disponible sur son site un code tout prêt, à l’attention des webmasters sans notion de seo(*), et qu’il suffira de recopier pour produire un lien utile.

back links

Les annuaires :

Commencer par un nombre limité d’annuaires de qualité (forte notoriété, pas de mauvais voisinage, …) et les annuaires n’exigeant pas de liens retours. Très peu d’annuaires apportant un trafic réellement notable, on pourra privilégier les inscriptions dans les annuaires spécialisés regroupant des sites dans une thématique identique ou voisine du site à indexer. Dans un but SEO (*), inscrire lorsque cela est possible d’autres pages d’entrée en plus/à la place de la page d’accueil (home) du site. Varier les ancres et les meta description pour un net linking “naturel”.
Dans le cas d’une optimisation recherchée sur un mot clef précis on regardera les sites et annuaires qui sortent sur cette requête (par exemple taper dans Google : annuaire {l’expression visée}).

Voir notre sélection (en cours) d’ annuaires généralistes et d’ annuaires thématiques. Voir aussi ces listes d’annuaires.
Le point faible des annuaires c’est le grand nombre de liens sortant et souvent un contenu limité aux contenus apportés par les inscriptions. De manière générale éviter le référencement automatique, surtout pour un site récent, dans un grand nombre d’annuaires avec répétition d’une ancre et d’une description identiques.

Les échanges de liens :

Répertorier les sites importants dans la même thématique que le site à indexer. Proposer des échanges aux sites sélectionnés. Dans la mesure du possible privilégier les échanges A —> B et C —>D pour éviter un trop fort pourcentage de liens réciproques.
La pratique d’achat de liens qu’ils soient réciproques ou plus complexes comme par ex. dans le cadre d’un réseau de liens est désapprouvée par les moteurs. Ceci peut conduire à un blacklistage le jour où le réseau est identifié.
Privilégier les liens plein texte, le contexte sémantique, c’est à dire les mots voisins dans le texte de l’ancre du lien, étant important.

link-bait

Le “link baiting” (*) :

Il s’agit “d’appâter” les webmasters à effectuer un lien vers votre site. Un bon exemple est la réalisation d’un jeu, par exemple en flash (voir jeu référencement), qui entraine automatiquement la création de liens vers le site de l’auteur du jeu.

Les flux de syndication RSS :

Voir l’article sur les flux RSS. Une excellente façon de générer des liens profonds.

Bookmarks et Digg like :

Suivant les exemples anglosaxons de Digg, Delicious et Technorati où les visiteurs votent pour les sujets qui les intéressent ou encore partagent leurs marque-pages favoris (bookmarks), de nombreux sites francophones sont entrain de voir le jour. Par exemple si cet article vous a plu vous pouvez le soumettre à vos sites préférés de gestion de favoris (voir “Bookmark” plus bas) ce qui aura pour effet de générer des liens vers cet article.

Les réseaux sociaux :

Parmi les plus connus : Facebook (qui possède aujourd’hui une version francophone), Linkedin, Viadeo, … Ces sites permettent de partager ses centres d’intérêt (et plus …) avec des amis virtuels … ou réels ! Et ainsi de se faire connaître.

buzz

Le buzz et le marketing viral :

Pour celui qui arrive à créer un contenu hors du commun et capable de susciter l’intérêt des masses (à ne pas confondre avec qualité ! lol) le bouche à oreille va faire beaucoup de bruit !! Surfer sur un “buzz” permet évidemment un grand nombre de BLs(*) et une popularité accrue.
(Et oui, en SEO il faut savoir être patient !!)
En ce qui concerne le marketing viral c’est le lecteur (ou plus souvent le consommateur) qui va vous faire lui même de la pub. Très puissant et moins coûteux que les techniques de Marketing direct, mais nécessite souvent un gros investissement au départ … ou une idée géniale !

Le cas particulier des blogs et des forums :

Certains forums autorisent l’ajout de liens dans le texte et/ou en signature pour les contributions réelles (les essais de spam sont le plus souvent stériles, et dégradent vite une image de marque, car en général beaucoup de monde veille sur les forums de qualité).

Certains blogs, comme par exemple Paradi’SEO, permettent l’ajout d’un lien (sans ‘nofollow’) vers le site de l’auteur d’un commentaire, si bien entendu celui ci représente une contribution réelle et n’est donc pas perçu comme du spam. Nous reviendrons sur les possibilités de notifications par ping et trackback propres à la gestion d’un blog, et qui souvent permettent d’accélerer l’indexation d’un article sur les principaux moteurs de recherche.

De manière générale la dimension temporelle (nombre de liens ajoutés dans le temps) et le profil de l’ensemble des liens et de leur ancre (certains liens naturels seront toujours du type “cliquer ici” ou bien l’adresse URL principale du site) sont aussi des éléments à prendre en compte pour réussir un bon référencement.

* Voir lexique SEO


Si vous venez de découvrir ce blog, lire en priorité l’article : Les principes de bases du référencement



Pour approfondir ce sujet, lire aussi : 11 experts on link development speak out - Sugarrae [en]



promotion et referencement

Diffuser ce billet :

referencement twitter        referencement facebook       


4 commentaires pour “Référencement, comment générer des liens externes ?”

  1. Lucky a écrit :

    Bon OK je repasse voir le 4 Septembre !

  2. Nico a écrit :

    Tu as des liens morts dans ton article (”annuaires généralistes” et “d’ annuaires thématiques”). Sinon l’article résume assez bien les bases pour le lancement du netlinking.
    Je pense qu’un facteur important aussi sur la durée est la fréquence de l’acquisition des liens. Il va être plus intéressant de recevoir des liens régulièrement que tout d’un coup et ça sera beaucoup plus naturel.

  3. Nicolas Forcet a écrit :

    Je viens de découvrir ce blog et j’ai appris quelques astuces fort utiles sur le SEO. J’ai déjà effectué un bon travail de fond sur le mien mais j’y travaille au quotidien afin de ne pas perdre le bénéfice du travail fourni.
    A noter qu’il est très important de faire des liens profonds vers le contenu du site à référencer et également soigner sa présentation (texte unique à chaque fois) pour que l’inscription à l’annuaire soit utile.

  4. Laintimes a écrit :

    Quelques rappels bien pratique en matières de SEO et une bonne synthèse des possibilités en matière de référencement ;)