sept 19

Suite à une discussion animée menée par un célèbre SEO (Senior Executive Officer… ah les acronymes!) d’une agence SEO (Search Engine Optimization) d’outre Atlantique non moins respectable, je vous livre ici quelques confidences.

Pour optimiser la visibilité d’un site internet dans les résultats des moteurs de recherche, un mot à retenir aujourd’hui : la DESOPTIMISATION, paradoxal non ?!

Une concurrence accrue

De nos jours en 2011, les principes fondamentaux du référencement sont connus de la grande majorité des web-masters. De très nombreuses publications prolifèrent sur la toile,
à commencer par ce blog SEO où quelques tuyaux (crevés) de référenceurs ont été rendus publiques (mea culpa :) ). Même Google, au travers de ses consignes aux webmasters et livres blancs sur le référencement, s’est senti dans l’obligation d’initier ou tout du moins d’informer les utilisateurs, afin que des sites au contenu de qualité, mais ne faisant pas appel à l’optimisation SEO, ne soient pas systématiquement relégués aux fins fonds des SERP(*).

En conséquence, bien évidemment, la concurrence est devenue de plus en plus rude, pour ne serait-ce que figurer en première page, sur des requêtes concurrentielles.

Cette large diffusion d’informations utiles, mais pas toujours circonstanciées, et une concurrence exacerbée ont tout simplement conduit à une surenchère et une sur-optimisation de nombreux sites. Sans même parler de techniques, qualifiées de “bourrines”, encore utilisées par certaines agences ou référenceurs… disons moins talentueux ou moins expérimentés, pour ne pas dire pressés ou avides.

L’évolution des moteurs de recherche et de l’algorithme de classement de Google

Sans remonter aux calendes grecques à Florida et ne pas faire dire à ce bon gros Panda tout et n’importe quoi, chacun sait que les balises historiquement les plus spammées ont vu leur poids diminuer, quand elles ne sont pas tout simplement ignorées par les moteurs. Deux exemples : la balise keyword et plus récemment (dès 2009) les balises titres H1.
A côté de cela des balises communément admises comme n’ayant aucun poids (ex. la meta description) peuvent en fait s’avérer importantes une fois que l’on comprend les effets de bord. Un snippet (*) va influencer directement le CTR (*) sur les SERP (*) très probablement pris en compte par l’algorithme de classement de Google, comme d’ailleurs de plus en plus de données traduisant les réactions des utilisateurs.

SEO : Optimisation, sur-optimisation, dés-optimisation

Quelques tests plus ou moins rigoureux, mais faciles à dupliquer, montrent qu’une utilisation un peu “lourde” et non homogène de certaines balises (figurant toujours dans le top SEOMOZ) peut s’avérer contre productif, du moins sur un site récent, une refonte ou encore une nouvelle extension d’un site existant.
Visiblement l’analyse des résultats de recherche montre que Google tolère encore de nombreuses pratiques de sur-optimisation sur des sites anciens et établis. Reste à analyser si la contribution positive de l’ancienneté (e.g. ndd, notoriété, liens, etc) pourra rester déterminante. Toute modification abrupte peut s’avérer risquée, rendant la tâche du référenceur succédant à des “bourrins” parfois périlleuse, afin de ne pas perdre l’acquis.
Cependant pour ceux qui associent le référencement organique à un effort marketing à long terme, une dés-optimisation adéquate afin de se rapprocher le plus possible d’un profil “naturel” (statistiquement parlant pour le on-page et le off-page) va permettre de rejoindre une dynamique et une stratégie contenu, notoriété, visibilité gagnantes.

* voir lexique SEO sur le référencement


 

Paradi-SEO logo

« Cliquer sur ce logo pour s’abonner au flux des nouveaux articles du Blog Paradi’SEO

 


promotion et referencement

Diffuser ce billet :

referencement twitter        referencement facebook       


21 commentaires pour “Dés-optimiser pour le SEO ?”

  1. Kev a écrit :

    Très bien tout ça, mais bonjour le ROI du déplacement !

  2. Sebat a écrit :

    Me parait de fait une bonne approche pour le futur, par contre visiblement tu ne suis pas tes préconisations sur ce blog !

  3. Freddy a écrit :

    Enfin un article rafraichissant !
    Par contre on pourrait vite arriver à la conclusion “SEO is dead”

  4. Agence web a écrit :

    Le SEO n’est pas mort, bien au contraire, les règles du jeu deviennent plus subtiles et nécessitent encore plus l’aide et le savoir faire de sociétés sérieuses avec des référenceurs expérimentés !

  5. Référencement Alsaceurl commentaire a écrit :

    On entend de plus en plus parler de la désoptimisation. C’est un fait, n’importe quel propriétaire de site peut optimiser son site “à l’ancienne” avec title, h1, …
    J’ai testé personnellement la désoptimisation sur un site dont l’expression principale restait bloquée depuis plus d’un an en 11 ou 12eme position. Trois mois plus tard, je suis passé progressivement de 11 à 3 … Mais on ne peut généraliser !! D’autres sites ont eu l’effet inverse. Il s’agit donc de tester et de rester sur la solution qui fonctionne ;)

  6. Oscar a écrit :

    @Kev : smart ass ! voir aussi qq infos + précises sur forum
    @Sebat : très juste, pas touché au thème WP à part qq tests depuis plusieurs années ! because priorités et low CTR dans la thématique SEO
    @Freddy : désolé pas de liens vers ce genre de sites, ta question est intéressante . “Agence web” et ref alsace y répondent

  7. Agence weburl commentaire a écrit :

    Tout à fait d’accord sur le fait que désoptimiser est souvent plus bénéfique que sur optimiser. Par exemple, cibler un mot clé par page, diminuer la longueur du Title pour donner plus de poids au mot clé choisi…

  8. LaurentBurl commentaire a écrit :

    Tiens j’avais un brouillon de billet qui traite exactement du même sujet.
    Dans la plupart des cas, faire moins et mieux va décupler les résultats positifs.
    Comme tu dis, nous connaissons les fondamentaux. Pourtant, ça n’est pas appliqué. Recentrer vers les fondamentaux permet déjà d’obtenir d’excellents résultats. Ensuite, la couche supérieure peut tenter d’accrocher des notions plus volatiles.

  9. protection de données en ligneurl commentaire a écrit :

    optimiser à outrance, c’est ce qu’il ne faut pas faire je pense

  10. musique classiqueurl commentaire a écrit :

    Intéressant. Le peu d’expérience que j’ai montre que le h1 est quand même indispensable. J’étais tombé sur un post dans un forum BH où un type réalisait des tests live toute l’année à grande échelle: selon lui, Google change régulièrement le poids des balises html dans son algo (ex “strong” ne vaut plus rien, “blockquote” est important etc…)
    Je dois dire que je n’ai pas testé plus avant.
    Axel

  11. Nathalie a écrit :

    C’est amusant car il faut désoptimiser pour améliorer le SEO, mais il n’est pas inutile de préciser l’inverse qui est vrai aussi. Il m’est arrivé d’optimiser un de mes sites et de régresser dans mon positionnement.
    J’avoue n’avoir pas essayé de tester sur une longue période, c’est peut-être à faire.

  12. Oscar a écrit :

    @Laurent: à te lire
    @Axel: Tout à fait ! La meilleure approche en SEO est de continuer à tester régulièrement. On est parfois plutôt surpris par des changements frappants … et disons certains retours en arrière.
    @Nathalie: on parle ici d’optimisation un peu trop parfaite (pas vraiment naturelle) voire de sur-optimisation, il faut bien sûr que les pages du site soient un minimum réactives aux moteurs. Par contre il faut savoir être un peu patient(e) ! après toute modification sérieuse, car on commence souvent par descendre avant de remonter !

  13. Julien et le référencementurl commentaire a écrit :

    Il ne faut pas dés-optimiser, mais plutôt optimiser petit à petit (en ayant mis en ligne le site sans optimisation préalable) ce qui revient à faire de petites mises à jour régulières sur le site … ce qui facilite le travail de Google et le référencement du site.

  14. François a écrit :

    Ca doit être évident a vendre a un client…

  15. Oscar a écrit :

    @Julien : la problématique ici c’est de faire progresser un site existant qui a déjà été (mal) optimisé, par ex. quand tu passes après des bourrins
    @François : où ça devient critique, surtout pour un site important dont le biz model est très Googleisé, c’est quand tu commences à décrocher dans les SERP, bien que tu penses et en général le cas (mais pas toujours :) ) que tu vas en fait y gagner en visi..

  16. cybernaute a écrit :

    J’hésite aussi quand je voie que google peut sanctionner un site qui a un format ( titre, h1, url rewirte similaire )
    j’ai alors vérifier le forum webrankinfo par exemple et j’avais vue que c’était comme cela aussi, même titre, h1, url, mais c’est vrai que j’avais pas pris en compte le facteur “site établit”.

    Le plus simple semble de modifier ou supprimer ( pour certain scirpt forum ou cms, ou l’on a pas la possibilité de l’ajouter ailleurs sans qu’elle soit alors la même sur tout le site ) la balise h1 et de laisser le reste ( titre et url rewrite ) en état.

  17. Derek a écrit :

    :) Ça me fait toujours rire quand je lis des articles qui parlent de techniques “old school” et sur optimisation, et tout… la plupart de ces articles sont eux-mêmes construit de cette façon! Il y à un grand “gap” entre oui oui il “faudrait” faire çi ou ça, mais le client lui veut “voir” des résultats…et pour obtenir des résultats, le old-shool existe… et fonctionne.

  18. Seourl commentaire a écrit :

    Très bien cet article, il y a beaucoup de choses vraies !

  19. CedricZenShopping a écrit :

    Merci pour cet article. Il faut donc se rapprocher au d’un référencement dit “naturel” et éviter toute technique trop agressive…

  20. Amandine a écrit :

    Deux ans après la publication de cet article, je ne peux que constater qu’il fait toujours office d’autorité. Sur-optimiser et google vous pénalisera sans scrupules (et je parle par expérience)…

  21. Mohamed - seo et site web a écrit :

    Enfin google commence à sanctionner la sur-optimisation. Aujourd’hui certains sites sont illisibles tellement il y’a de texte, qui souvent est très mal écrit.
    Les internautes ont certes besoin de texte qualitatif mais ils ont aussi besoin d’images et d’aération afin de se retrouver facilement dans une page web.

    Savez vous ce qu’il en est concernant les textes bourrés de mot clés en footer?