jan 06

outils referencement
Une plus grande personnalisation des résultats de recherche va certainement conduire les référenceurs et webmasters de sites internet à adapter leurs outils, mais comment ?



 

Nous annoncions déjà fin 2008 dans cet article sur le positionnement et référencement une évolution probable. A vrai dire si la majorité des référenceurs utilisent toujours des outils de positionnement classiques, les plus avisés attachent plus d’importance à l’évolution du trafic ciblé et aux taux de transformation. Pour notre part nous utilisons toujours les rapports de positionnement, mais avec un nombre de mots clés beaucoup plus conséquent que par le passé, même si certains regroupements sont toujours possibles. En parallèle nous développons depuis quelques mois nos propres outils en Java basés sur l’API de Google Analytics, permettant une analyse plus fine et adaptée à chaque site des efforts de référencement.
Quelques pistes de réflexion ci-dessous :

Données Google Analytics utiles pour le référencement

On va bien sûr s’intéresser aux données brutes de Google Analytics comme le trafic organique généré par les moteurs de recherche, ou encore les temps passés et taux de rebond des pages, les pourcentages de nouvelles visites, etc; mais aussi à des données permettant de suivre l’état et l’évolution du référencement d’un site internet, et d’en améliorer à la fois la visibilité et les performances.

Quelques exemples :

1/ Nombre de pages visitées avec URLs uniques et dont les visiteurs proviennent des moteurs de recherche

Cette donnée est en fait plus intéressante pour le référencement que le simple nombre de pages indexées (obtenu par ex. avec la commande Google : site:www.example.com), car ce sont des pages qui vont à la fois apparaitre dans les résultats des moteurs de recherche ou SERP (*) et être suffisamment bien placées pour être cliquées et visitées (minimum 1 visiteur); sans que ces pages ne soient forcément toujours positionnées en première page des résultats, surtout pour certains types de recherche.

On peut utiliser les rapports personnalisés de Google Analytics, ou dans ce cas tout simplement sélectionner “moteurs de recherche” dans les “sources de trafic” et ensuite sélectionner “page de destination” pour obtenir le nombre total de pages visitées avec url uniques sur une période donnée. Le rapport trafic = moteurs de recherche, page de destination, mot clé (en plus par rapport à la première sélection précédente) plus les données de visites classiques (nombre de visites, pages visitées, temps, nouvelles visites, taux de rebond) s’avère particulièrement instructif. A chacun de choisir les bonnes périodes, par ex. les derniers 31 jours, 90 jours, depuis l’ouverture du site… pour suivre l’évolution du référencement. Et pour ceux qui apprécient les ratios, suivre l’évolution dans le temps du nombre de pages-URLs uniques visitées par rapport aux nombres de pages indexées et nombre de pages total du site.

Comme variante on peut aussi suivre le nombre de mots clés (ou expressions) générant du trafic, ce qui permettra une meilleure compréhension et exploitation de la longue traîne. On peut filtrer et par exemple exclure les visites où le temps passé sur le site est de 0 avec un taux de rebond de 100 % (on anlysera -voir plus loin- ce type de visites surtout si le volume pour certains mots clés est conséquent). Sur des périodes courtes l’activité de recherche globale aura bien sûr un impact, mais si l’on s’en tient à comparer des périodes suffisamment longues, celui-ci sera lissé.

2/ Nombre de domaines référents envoyant des visiteurs

Permet de se donner une meilleure idée de l’évolution du profil de net-linking avec des liens réellement visités. Certains liens par exemple à partir d’articles anciens de blogs ou d’archives de sites peuvent être bien sûr intéressant pour la notoriété, mais l’évolution de ces liens courants donne une indication de la tendance et capacité du site à attirer de nouveaux liens (naturels :) ). Donc pas seulement SEO, mais reflète l’avancée de la notoriété réelle du site.

3/ Requêtes populaires envoyant des visiteurs vers des pages avec taux de rebond élevé

Voir comment mieux bénéficier de ce trafic (plus de pages visitées, temps passé, transformations) lié à de bonnes positions sur les SERP, mais sous exploité. Analyser ce que fait la concurrence.

4/ Requêtes non liées à la marque ou au nom de domaine du site avec les plus grands nombres de pages visitées et temps passé sur le site.

Analyser vs. 3/ pour comprendre les raisons. A développer avec nouvelle recherche de mots clés adjacents.

* voir lexique sur le référencement


Si vous venez de découvrir ce blog, lire en priorité l’article : Les principes de bases du référencement

 

Paradi-SEO logo

« Cliquer sur ce logo pour s’abonner au flux des nouveaux articles du Blog Paradi’SEO

 

A lire aussi sur le même sujet :

promotion et referencement

Diffuser ce billet :

referencement twitter        referencement facebook       


5 commentaires pour “De nouveaux outils pour les référenceurs ?”

  1. Referencement interneturl commentaire a écrit :

    Bonjour très bonne article

    c clair que google analytic est essentiel pour aider au référencement je dirais même, bon ref à tous

  2. Referencement naturel a écrit :

    Bonjour, Pour vos outils basés sur l’API Google Analytics vous utilisez Java ou JavaScript ?

  3. Oscar a écrit :

    Bonjour,
    Oui c’est bien du Java (et non du JS) pour puissance et portabilité.

  4. Etienneurl commentaire a écrit :

    C’est vrai que les outils classiques de mesure de positionnement ne sont plus suffisants.

  5. annuaire maroc a écrit :

    Je trouve ces outils intéressants. Mais dans le domaine du référencement les mesures ne sont pas toujours stables.
    Merci !