mar 17

Depuis l’introduction par Google des “Rich Snippets” en 2009, et l’apparition sur les pages des résultats de recherche, de descriptions incluant des liens directs “Aller à” vers des paragraphes ancrés, l’utilisation d’ancres internes à une page html est de nouveau plébiscitée par de nombreux webmasters.
Ces ancres internes confèrent en effet plusieurs avantages, mais quelles en sont les implications pour le référencement ?

ancres referencement
Le lien “Aller à BILLETS D’AVION” présent dans cette SERP (*) dans le snippet (description) et basé sur l’utilisation d’une ancre interne, accélère la navigation pour se rendre directement au paragraphe “Billets d’Avion”


Rappel

Pour lever toute ambiguité, et aussi pour ceux qui débutent en html, on se réfère ici à une ancre interne du type <a name=”ancre-interne”></a> qui permettra de se rendre directement à cette marque sur une page html en cliquant sur un lien utilisant l’url (*) : http://www.example.com/page.xxx#ancre-interne

Intérêt pour l’internaute

Pour le visiteur c’est un moyen plus rapide d’aller directement au paragraphe qui l’intéresse. Sur une page longue, on peut même ajouter un sous-menu en début de page donnant les titres des paragraphes principaux, pour éviter un scroll vertical fastidieux. Attention cependant à ne pas développer des pages trop lourdes et longues à charger. Car même si ce n’est pas encore aujourd’hui un critère de classement des sites par Google, un temps de chargement trop important pourra faire fuir les visiteurs.
Ou alors utiliser d’autres techniques, comme par ex. l’Ajax pour un chargement asynchrone de certains contenus de la page (voir aussi les bonnes pratiques et implications sur le referencement). Une solution aisée consiste à utiliser des librairies comme jQuery ou Prototype, pour ne citer que les plus connues, et n’afficher que la partie de la page intéressant le visiteur. Technique non intrusive et avec une dégradation propre. En effet si le JavaScript n’est pas activé (penser aussi aux robots et à notre cher Google-bot), c’est bien la page entière qui va se charger. Un exemple d’utilisation des ancres ici : http://www.seomoz.org/article/search-ranking-factors

Caveat : attention cependant à ne pas prendre cette technique pour une solution miracle fonctionnant dans tous les cas de figure, et commencer à développer des sites ne comportant … plus qu’une seule page !! :)

Intérêt pour le référencement

Les premiers bénéfices de l’utilisation de ces ancres internes sont de pouvoir concentrer un nombre plus important de liens externes vers une seule page et de pouvoir ressortir plus facilement sur un plus grand nombre de mots clés.
On a vu qu’une stratégie de liens pour le référencement effective consiste à développer un profil de backlinks (*) “naturel” et donc de varier le texte des ancres des liens. Le recours à des ancres internes à la page, balisant plusieurs paragraphes ancrés sur des mots différents (mais ayant un rapport contextuel car figurant sur une même page) aura une contribution positive.
Si une bonne notoriété, couplée à une arborescence de site et une écriture efficace pour le web vont permettre de bien exploiter la “longue traîne”, ces ancres supplémentaires permettent aussi d’améliorer la visibilité de son site sur des mots clés additionnels.

Choisir l’ancre d’un lien multiple

Il est bien entendu intéressant pour le référencement de savoir quels mots ou expressions présents dans des liens, et notamment des liens multiples sur une même page A vers une page B, vont être pris en compte par Google.
On a vu que bien que ne changeant pas chaque jour ou même chaque mois, la position de Google évolue souvent plus rapidement que prévu (voir cet article sur l’utilisation du no follow et une erreur assez répandue - encore en 2009- consistant à ajouter un nofollow sur un premier lien interne pour que Google prenne en compte les mots clés d’un deuxième lien plus “stratégique”).
La meilleure solution ici consiste à refaire ses propres tests régulièrement.
D’après un article de Youmoz, maintenant publié sur l’éminent blog referencement SEOMoz, des test récents montreraient que dans le cas par exemple de 3 liens présents sur une page A et pointant vers une même page B, le premier lien comprenant un simple texte (< a href=”http://www.example.com/pageB”>motcle1</a>) serait ignoré, alors que les 2 liens suivant basés sur l’addition d’ancres internes (< a href=”http://www.example.com/pageB#motcle2″>motcle2</a> et (< a href=”http://www.example.com/pageB#motcle3″>motcle3</a>) seraient enregistrés ; c’est à dire qu’à la fois et seuls les mots clés motcle2 et motcle3 (et non le motcle1 comme beaucoup pourraient le penser :) ) seraient pris en compte par Google. (Source de l’article en anglais).
Le fait de pouvoir “ancrer” une même page sur plusieurs mots clés différents (ce que confirme déjà la présence de liens directs et différents dans les “rich snippets” de sites sur lesquels nous avons utilisé cette technique) s’avère tout à fait utile.
L’utilisation d’ancres internes permettraient donc une sélection à la fois plus fine et plus vaste pour l’emploi de mots clés stratégiques.
PS: on utilise le conditionnel car l’expérience prouve qu’il vaut mieux aussi effectuer ses propres tests pour bien en maîtriser les limitations (cf. espace membres)

* voir lexique sur le référencement


Si vous venez de découvrir ce blog, lire en priorité l’article : Les principes de bases du référencement


 

Paradi-SEO logo

« Cliquer sur ce logo pour s’abonner au flux des nouveaux articles du Blog Paradi’SEO

 

A lire aussi sur le même sujet :

promotion et referencement

Diffuser ce billet :

referencement twitter        referencement facebook       


18 commentaires pour “Utilisation d’ancres internes et référencement”

  1. AxeNeturl commentaire a écrit :

    J’avais déjà fait des tests (toujours actifs) ici http://blog.axe-net.fr/ancre-de-lien-nofollow-dofollow-test-seo/ sur le nofollow et j’avoue qu’après avoir lu cet article sur SEOMOZ, ceci sera sans doute le prochain test.

  2. Consultantsurl commentaire a écrit :

    Re. les ancres retenues par google, c’est de fait une observation importante qu’il serait intéressant de confirmer

  3. Yan.kurl commentaire a écrit :

    Article très intéressant.

    Je crois que je vais me remettre aux ancres internes moi :)

  4. Isa a écrit :

    merci pour ces infos importantes cher Oscar, encore un très bon article !
    Dommage qu’on n’y ait pas droit plus souvent !!

  5. Discodog a écrit :

    C’est la 3e fois que je lis un de tes articles que je twitterais très volontiers mais tu n’as toujours pas de bouton :(

  6. Nicolas a écrit :

    Bonjour,

    Petite question complémentaire, j’utilise les ancres internes mais pas de cette façon. j’ai bien des liens contenant le fragment #monancre mais la destination ne contient pas “Mon ancre mais plutot par exemple “Mon ancre, coté fonctionnalité, ca me conduit bien à cette section de la page, mais je me demande si c’est une alternative valide pour “Google”.

    Merci de votre réponse.

  7. Kev a écrit :

    Pour les “rich snippets” c’est pas lié à des formats e.g. hcard etc ? Je comprends où tu veux en venir, mais peut s’avérer un peu “misleading”, tu devrais utiliser une traduc du style des “descriptions interactives”, bof ?

  8. Oscar a écrit :

    @Sylvain et consultants : serait intéressant de partager ces tests
    @Isa (je t’ai reconnu avec ton ip :) ) merci, mais je n’ai pas touché terre en Février (même pas eu le loisir de skier et encore moins de naviguer), je n’ai pas abandonné ce blog pour autant !
    @Discodog : merci c’est sympa ! voir le petit oiseau bleu avant les commentaires, bon c’est vrai qu’il se fait discret !! marche pas ? (merci de me dire si pb)
    @Nicolas : je repondrais bien volontiers à ta question mais je crois qu’une partie de ton commentaire a été “mangé”
    @Kev : tu as parfaitement raison (comme souvent :) ) , je voulais simplement dire des snippets ou descriptions “riches” par opposition à un simple texte, beaucoup auront compris j’espère

  9. Nicolas a écrit :

    Salut Oscar, en effet le script m’a coupé le code.

    Je résume vite fait, tu utilises les ancres sous la forme “a name” alors que de mon coté sous la forme “h2 id = monancre” , ca marche egalement pareil techniquement, mais je voulais savoir si coté Google ca revenais au meme et donc comptabilisé.

    Merci

  10. Philippe@HTML5-Débloque-notesurl commentaire a écrit :

    Moi qui me faisait un sang d’encre pour mes ancres je sens qu’avec le printemps revient l’espoir d’être bien (enfin) placé avec mes grappins.
    Merci pour l’article.

  11. neskurl commentaire a écrit :

    Existe-t-il une différence ou une préconisation pour la syntaxe de la cible des ancres : id ou name ?

  12. Oscar a écrit :

    @Nicolas et nesk : je pense que le id dans un Hn fonctionne aussi (très facile de toute façon à tester pour s’en convaincre)

  13. Agence AxeNeturl commentaire a écrit :

    Le test est fait, selon celui-ci, c’est encore mieux que prévu, la réponse st ici : http://blog.axe-net.fr/ancres-multiples-referencement-test-seo/

  14. aem@depannage mac a écrit :

    est ce que ces tests sont tjrs d’actualités ? certains datent de 1an voire au mieux 6 mois …

    avec les mises à jour de Panda prévu pour bientôt, il serait peut être bon de mettre à jour l’article non ?

    Merci en tt cas, je découvre ces astuces seulement maintenant !

    Sebastien

  15. Cyrilurl commentaire a écrit :

    Moi qui cherchais de l’info, merci beaucoup (même si je déterre le topic ^^)

  16. armurerie a écrit :

    Etant webmaster, l’ancre interne est la technique que j’utilise le plus au niveau du référencement naturel.
    C’est un parfait moyen de rendre une lecture plus souple pour l’internaute tout en pensant aux moteurs de recherche.

  17. pierreurl commentaire a écrit :

    Je viens de me rendre compte que id ne fonctionne pas avec Google. En effet j’ai plusieurs pages avec un sommaire et des ancres internes et je ne voyais jamais de lien vers une ancre dans les résultats google. Comme par magie, j’ai remplacé id par name et mes ancres internes apparaissent dans les résultats Google dès la nouvelle indexation. Exemple : -http://www.google.fr/search?q=apr%C3%A8s+un+btsa+gemeau&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t et regarder le premier résultat, avec name ça n’apparaissait jamais. Je n’ai plus qu’à revoir toutes mes pages avec ancres internes.

  18. Taxi G7 a écrit :

    Je n’ai jamais donné une grande importance au ancres internes, puisque je ne connais pas vraiment son utilité, désormais je profiterai bien de cette fonctionnalité.
    Merci beaucoup pour toutes ces informations précieuses.